Jean-Jacques MAHO


Voir la collection de Jean-Jacques MAHO

Après avoir étudié la gravure au Musée des arts décoratifs de Paris, j’ai poursuivi ma formation au CEGRA de Caracas (Centre d’enseignement graphique spécialisé dans la formation technique et artistique de l’estampe) au Venezuela. De retour en France, je mène de front la peinture, la gravure ainsi que le graphisme. J’expose régulièrement dans des salons, biennales et galeries en France et en Europe. Depuis une quinzaine d’années, je travaille principalement sur le visage et le paysage en m’intéressant à la ténuité des frontières entre ces deux sujets. Mon travail se situe à la frontière de l’expressionnisme et de l’abstrait. Quels que soient la technique et le sujet, j’aime à travailler sur l’expansion du regard ; le figuré va au-delà de l’espace dans lequel il est figuré, têtes sans contours, visages ouverts, paysages indéfinis, tout bouge, tout est mouvement, comme des taches sur un mur que petit à petit notre regard construit. Mouvement, forme et espace constituent mon univers.

En fait trois mots sont essentiels pour cerner la quête de Jean-Jacques Maho : – mouvement, induit par l’effacement simple ou continu de l’encre ;
– forme, qui très souvent s’éloigne du réel pour laisser libre court
à notre imaginaire ;
 – espace dans lequel on plonge et qui reste en suspens, au seuil d’une étrangeté qui devient familière. On peut
être sensible également à l’alternance des masses sombres et des taches blanches qui nous renvoient aux énigmes du visible !

Colette Pagès (galerie Aralya)

Voir la collection de Jean-Jacques MAHO

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut